The Web Poetry Corner
DreamMachineThe Web Poetry Corner is a Dream Machine Site
The Dream Machine --- The Imagination of the World Wide Web
Google

The Web Poetry Corner

Mohamed El Jerroudi

of

Tetouan, Morocco

Home Authors Alphabetically Authors Date Submitted Authors Country Submission Rules Feedback



If you have comments or suggestions for Mohamed El Jerroudi, you can contact this author at:
eljerroudi56@yahoo.fr (Mohamed El Jerroudi)


Find a book store near you, no matter where you are located in the U.S.A.!


Cerzan

...the best independent ISP in the Twin Cities

Gypsy's Photo Gallery


regards lumineux

by

Mohamed El Jerroudi


là où les coeurs se rencontrent
les chuchotements de la nuit se taisent
seuls les regards lumineux habitent
le silence des étoiles

ici un oeil récalcitrant refuse
d'accompagner le coucher du soleil
là-bas un vent enragé
bouscule la peur du soir

les portes de l'âme
s'ouvrent à toutes les bouches
bouches avides de mystère
bouche avides de lait maternel

chaque bouche a son mot à dire

les lèvres sont à bout de force
pour éteindre la soif de la terre
soif
qui se répand comme un feu
sur la poitrine d'un amant
disparu
au milieu de la nuit.


Les papillons du Détroit

by

Mohamed El Jerroudi


Vous qui vivez
de l'autre côté de la mer
aux regards lumineux
qui savez lire
dans la ligne de la main
les chemins du futur
racontez-moi l'usure du temps
et le secret des paroles acestrales

J'ai vu dans mes rêves
vos mains blanches
écrire
la transparence du lendemain
sur les visages des voyageurs
qui cachaient leurs larmes
au moment du départ

J'entends encore
le murmure des vagues
se mêler
au sel de vos sourires
et le vent de l'Est caresser
avec ses doigts vos chevelures

Dites-moi papillon du Détroit
pourquoi
nos jours passent devant nos yeux
comme des étoiles filantes
et notre vie
est tellement courte

trèe courte

Voix intérieure

by

Mohamed El Jerroudi


Restituer chaque page
au livre écrit
dans toutes les langues
de la terre
Lui
seul chemin de l'errance
remontant le temps
jusqu'au premier mot
prononcé par la vie
Témoin du geste qui a semé
la graine de la voix intérieure

Voix murmurant son refrain
au souffle des grands mythes
la sagesse du silence érernel

Voix qui traverse l'âme
comme un frisson d'une prière
et interroge les hommes
du fond de leur mémoire

Hommes des contrées lointaines
Avez-vous vaincu la peur ?
Avez-vous lu la couleur
de votre peau ?

Avant de traverser les frontières
ouvrez bien vos yeux !

Car il y a derrière chacun
de vos pas
l'ombre
d'un corps

en poussière.

Mohamed El jerroudi

L'aigle impériale

by

Mohamed El Jerroudi



Au lion
rugissant
dans sa cage

je prefère
être

L'AIGLE
impériale
qui plane
sur les vallées

en

toute

L
i
b
e
r
t
é.

Mohamed El jerroudi

L'aigle impériale

by

Mohamed El Jerroudi



Au lion
rugissant
dans sa cage

je prefère
être

L'AIGLE
impériale
qui plane
sur les vallées

en

toute

L
i
b
e
r
t
é.

Mohamed El jerroudi

Apocalyps Now

by

Mohamed El Jerroudi



Dans un milliard
d'années-lumière
C'est-à-dire
demain

ou

tout à l'heure

QAND
les hommes
auront
un coeur
en plastique

Les enfants
iront
avec
leurs mamans
éprouvettes
admirer
les fleurs
dans
un

m
u
s
é
e...

Ma boussole

by

Mohamed El Jerroudi

Toi femme
qui m'as vu naître
Toi qui as entendu
mon premier sanglot

J'ai souvenance
de ta souffrance

Elle me colle
encore à la peau
comme l'unique
parfum de tes cheveux

je te jure
par le sein
que tu m'as donné
que je porterai
ta douleur
Sur mon front
Sur les chemins
qui nous ont séparés

Je porterai ton sourire
tout haut
comme une boussole

Puisque tout a changé
puisque rien
n'est plus
comme
avant...

Vsage

by

Mohamed El Jerroudi

A qui
apparient
ce visage
cendré
écorché

Enterré
vivant
de l'autre
côté

du

mi
roi
re

Ses cris
se heurtent
à des portes
et fenêtres

CLOSES...

comme
des bouches
cousues

Ce visage
oui
Ce visage
serait-il
le mien...?

ASTRE

by

Mohamed El Jerroudi

Toi l'enfant
que je suis
Sans ta présence
jamais
je ne serai capable
de lire
la couleur du matin

Tu es né
dans mes yeux
entre deux vagues
chaotiques
comme un astre
flamboyant

Livre ouvert
Livre fermé

Tu m'as donné
le regret
de ne t'avoir
pas lu
jusqu'à
la dernière
page.

Être soi même

by

Mohamed El Jerroudi

Dois-je
decliner
mon identité
à chaque
coin
de rue

Alors
que je ne porte
de bagage
que moi
même...?

Le sens des choses

by

Mohamed El Jerroudi


Le cri de la sueur
a dit sa colère
aux villes sans âme
où les regards glacés
se dérobent à la lumière

Les doigts meurtris
par les morsures du béton
ont inventé des jeux hallucinants
pour détourner le sens des choses

Lorsque les rêves dessinés
sur des poitrines en or
interpellent la splendeur
d'une terre oubliée
les yeux qui ont porté
le fardeau de l'exil
le temps d'une vie incertaine
ont perdu le gout de la haine

Demain
Demain s'ouvriront
les bras de l'histoire
sur un passé englouti à jamais
dans les gouffres de la mémoire

Et les légendes prendront
leur envol
à travers des distances brûlantes
chanter la parole disparue.

Choix

by

Mohamed El Jerroudi

Je n'ai pas choisi
La couleur de mes yeux
Je n'ai pas choisi
ma vie
ma mort

Je n'ai pas coisi
mon nom
le nom de de mon pays
ni la couleur
se son drapeau

Alors pourquoi
me demander des comptes
sur ce que je suis devenu
sur ce que jedeviendrai
oui
je n'ai pas choisi.

Les chemins de la douleur

by

Mohamed El Jerroudi

La lumière
divine
a eclairé
la face
du jour

de l'autre
côté
de la terre

où tous
les prophètes
ont posé
leur front

sur les chemins
de la douleur

Là-bas
J'abondennerai
mes rêves

Aux caprices
des étoiles

pour survoler
ma nuit

pour être
plus léger
que le poids

du
départ.

CRI

by

Mohamed El Jerroudi

Parfois un cri
jaillit au milieu
de mon enfance

Des visages
Des mains

Froissés
d'angoisse

Me dérangent
dans mon sommeil

Quand je me réveille
je me retrouve
en face
de ma mémoire.

Partir

by

Mohamed El Jerroudi

Vous n'avez pas choisi
ni de rester ou de partir
Quand le destin des jours
a confondu votre acharnement
avec un rêve maudit

Moi aussi
je n'ai pas choisi
J'ai ramassé ma vie
J'ai marché sur le feu
Et je suis parti...!

Que m'importe
le début du temps
ou la fin du temps

Je m'accroche
au démon ou l'ange
que je fus...

Un adieu sinsère
me suffit

Et je n'ai que faire
du paradis ou l'enfer
si ce monde
qui était autrefois le mien
qui est maintenant le vôtre
a perdu
son âme.

Fleuve de miel

by

Mohamed El Jerroudi

De la bouche
de mes ancêtres
le blé
n'a jamais manqué
de parole à sa terre
Le pollein
n'a jamis déserté
les pétales de sa rose
L'olivier
n'a jamais oublié
l'ombre de son ombre

C'était à l'aube
des temps révulus
des temps futurs
Quand j'étais
une goutte transparante
dans le ventre de ma mère

La sueur des front
coulait dans la mémoire
comme un fleuve de miem.

Le serment du sel

by

Mohamed El Jerroudi

J'amais je n'ai trahi
le serment du sel
ou ignoré
les profondeurs du coeur
ni les liaisons intérieures

Le sel...?
Je sais reconnaitre en lui
sa juste valeur

J'amais je n'ai tendu
ma main vide
avant de l'exposer
à la chaleur de mes lèvres

Le baiser que je partage
dans les moments absurdes
désarme
les monstres de la peur

Ma parole infallible
ne saurait troquer
une pincée de sel
contre le toit du ciel.

'A l'ombre d'un olivier

by

Mohamed El Jerroudi

Ta mère t'attendra
à l'ombre d'un olivier
avec un bol de lait
et une poignée de figues

Tu iras jusqu'à la source
de tes ancêtres
te laver les pieds
de toute trace
de voyage

Tu monteras sur le toit
de notre maison
Et tu attendras
le réveil du soleil

Tu jetteras des pépites
de rêves aux oiseaux
qui iront les semer
aux quatre coins

du monde.

Quartier de lune

by

Mohamed El Jerroudi

Te souviens-tu de la terre
de l'audeur du blé
ramassé par une jeune fille
au mains sculptées
par le pain

Au visisage doré
comme un quartier de lune
qui guette l'aurore
au milieur d'une nuit
d'été

Une jeune fille
au yeux d'émeraude
couleur de la méditerrannée

Au joues dorées
qui font mourir de jalousie
les pommiers
de Damas.

Corps aride

by

Mohamed El Jerroudi

Dans tes bras
j'écris l'intensité
de mon vécu

Sur mon corps
souffle la tempête

Je garde le sourire
et j'oublie le rire

Je brûle
les levres arides

Vivre le vide
et t'etreindre
juqu'à m'éteindre

J'écris sur ton corps
des mots en philigrane

De ma gorge
je t'offrirai une chanson
pour demain

Et dans mon coeur
je garderai un poème

pour toujours.

Les yeux fermés

by

Mohamed El Jerroudi

Chaque matin
je fais la sourde oreille
aux rides qui cognent
à ma poitrine

Je garde les yeux fermés
et je fais semblant d'ignorer
la marche des jours

Le miroir ne cesse
de s'interroger
sur le secret qui m'habite

Sur le secret des êtres
qui se dérobent à leur agonie
car en eux subsiste
l'acharnement et le débordement

de la fin.

Les pas du temps

by

Mohamed El Jerroudi

J'ai laissé une plaie
Grande ouverte
Derrière mon coeur

Je suis parti chercher
Quelque part
Dans l'immensité
De l'univers

Une Lumière
Qui ne fait pas de différence
entre le désordre des distances

Une Lumière abrégeant
Les pas du temps

En seul mot

Alors je tends l'oreille
Pour écouter

La solitude

Qui habite ce monde
En perte
De vitesse.

Untitled

by

Mohamed El Jerroudi

a la petite epecerie ou la balance en cuivre